Cet argent qui ne fait pas le bonheur

On se plaint. C’est un fait clairement établi : le Français moyen se plaint, revendique, demande, ordonne, réclame, mais n’est jamais content de ce qu’il a. A tort ou à raison, là n’est pas le problème, l’Hexagonal est ronchon et ce, nativement, presque génétiquement.

Pas moi bien-sûr, je suis rêveur et ne me perds jamais dans les méandres de la morosité. Mais est-ce vraiment mieux ailleurs ? Est-ce que le peuple français a raison de se plaindre autant ? Bien-sûr on peut toujours demander plus, mieux et plus vite. Pour me rendre compte de la gravité de la situation, je suis allé faire un tour du côté de nos voisins espagnols qui, dit-on dans certains milieux, sont proches de la misère socialement, économiquement et politiquement.

Difficile d’argumenter sur le côté politique. L’Espagne n’a pas vraiment de gouvernement et même moi je ne suis pas assez optimiste pour y voir un autre côté positif que l’éclatement du sempiternel clivage gauche/droite. Pour le reste, il y aurait beaucoup à dire mais une chose est certaine : l’Espagnol vit mieux que le Français.

Un paradoxe.

En somme, les Français ont bien plus de raisons de bien vivre au quotidien mais décident sciemment de ne pas le faire alors que les Espagnols vivent des temps plus difficiles mais gagnent quotidiennement en qualité de vie. Plus encore, ils avancent là où l’on recule. Contraste étonnant entre ce que l’on pense et la réalité. A tel point que mes homologues plus sombres ne m’ont pas cru et m’ont targué de naïf.

Mais il n’en est rien, ce sont les faits.

las-ramblas-barcelone-gratuit
Les ramblas de Barcelone… Là-bas, les gens sont moins riches que nous… Mais n’en ont rien à faire !

Lorsque l’on se balade dans les rues en Espagne, toutes les terrasses sont pleines et les gens vivent dehors, profitant de la vie, criant à pleins poumons leur enthousiasme. Et ce, avec 764 euros de SMIC par mois et alors que la vie est aussi chère qu’en France.

À titre de comparaison, en France c’est 1466 euros, soit pratiquement le double par mois. Alors oui, nous avons raison de demander plus, mais tout de même, la vie est bien plus douce dans un pays dont les habitants gagnent moins. Cela ne doit pas être une question d’argent alors, je dois chercher ma réponse ailleurs. L’immobilier ou l’emploi alors, il doit être plus facile de se loger et de trouver un emploi en Espagne qu’en France.

Que nenni. L’immobilier dans les grandes villes ibériques est au moins aussi cher qu’en France (si ce n’est plus) et le taux de chômage crève les plafonds. À tel point qu’il devient fréquent de voir s’exercer du chantage à l’emploi, consistant à faire accepter sensiblement ce que l’on veut à l’employé qui devra s’exécuter sous peine de se voir remercié. Mais alors les Espagnols ont tout pour être dans notre position d’éternels insatisfaits. Peut-être sont-ils tout simplement résignés à leur sort ? Comme s’ils ne pouvaient pas aspirer à mieux que ce qu’ils ont…Mais non…Si l’on prend pour exemple les Catalans, on se rend bien compte que c’est faux.

Pour en avoir rencontrés quelques-uns, ils créent eux-mêmes des partis apolitiques pour s’extraire du « marasme économique » dans lequel les met, selon eux, le gouvernement central de Madrid. Une initiative 100% populaire pour obtenir des avancées. Une sorte de révolution. Le genre d’avancées dont on est bien loin en France. Il doit être plus facile de se plaindre de l’UMPS comme certains l’appelaient en votant bleu marine. Alors même si elle me passe au dessus, cette morosité, je veux la comprendre. S’il n’est ni économique ni social, peut-être le malaise est-il plus profond. Peut-être cultivons-nous trop notre défiance envers l’autre pour nous rendre compte que l’on n’est pas si mal en France.

Peut-être qu’à force de tourner en rond on ne peut plus enrayer la spirale autodestructrice qui nous anime à tel point que nous l’oublions trop facilement : s’il est plus facile de se plaindre il est autrement plus salvateur de réaliser que la vie est trop courte pour ne pas en profiter.

 

 

Le blanc rêveur


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *