La Manif pour Tous ou retour dans le passé

La vie sexuelle en France est un véritable débat d’opinion. Et pour se faire entendre, un choix s’impose : la rue. Dans ce domaine, ce dimanche, Paris a été lieu d’une sacrée opposition de style. Du côté du métro Belleville, la marche de l’Existrans qui réunit les défenseurs des droits trans et intersexe (on va bâtardiser un peu leur combat) tandis que sur la place du Trocadéro, l’ambiance était plus moyenâgeuse avec les vestiges de la Manif pour Tous qui se réunissait pour continuer sa chasse aux sorcières.

Une riche idée qui a tout de même attiré environ 24 000 personnes selon la police (200 000 selon les organisateurs qui visiblement ont un peu abusé du vin de messe avant de compter). Bon et tout ce petit monde était là pourquoi ? Excellente question ! Tout simplement l’abrogation de la loi sur le Mariage pour tous, passée il y a maintenant plus de trois ans. Rien que ça.

Pas si loufoque que ça pour des personnes qui croient que le petit Jésus a ressuscité après être né d’une mère Vierge. M’enfin bref, on n’est pas là pour juger les religions, ce n’est pas le sujet. En revanche, les religieux, eux, sont l’un des problèmes. À l’heure où le contexte fait que l’on voit des islamistes radicaux de partout, on a tendance à oublier que l’islam de certains n’a pas le monopole de l’extrémisme, du côté du catholicisme aussi, il existe.

Alors oui, pour l’instant il n’y a eu ni tuerie ni bombe en son nom, mais ça n’empêche pas sa présence. Car oui, manifester trois ans plus tard contre une loi déjà existante, c’est certes un déni des valeurs républicaines, mais surtout, une discrimination voire une insulte suprême à tous les homosexuels. En trois ans, on n’a pas entendu parler de cas de pédophilie ou de viol d’homosexuel qui ont profité de cette loi.

En revanche, du côté du clergé, la donne n’est pas la même, n’en déplaise à Barbarin. Alors qu’a-t-on vu durant ce rassemblement ? Pas grand chose à vrai dire. Des personnes donnant des cours de moral aux homos voulant adopté tout en laissant leurs propres progénitures danser sur des abribus avec le drapeau de la Manif’ pour Tous. Pauvres gosses, espérons pour la France qu’une voiture oubliera de s’arrêter quand leurs parents traverseront la route. Oui, je sais, c’est horrible, mais on est trop nombreux sur Terre et quoique l’on en dise, ce ne sont pas les homosexuels qui en sont responsables. Et pour le reste, finalement, la chose la plus intéressante à suivre était sur les réseaux sociaux.

14801203_742655595900740_1073607625_n
Bon… Pas besoin de légende…

On va commencer par le Twitter de la Manif pour Tous qui a donné à tous une leçon de communication et de mauvaise foi avec une photo de leur petite sauterie sur la place du Trocadéro ayant pour légende « le Trocadéro est comble ». En même temps avec 200 000 personnes rien d’étonnant ! Sauf qu’ils étaient à peine quelques centaines et cela a été remarqué par des internautes qui a grand renfort de photos (sans les arbres en premier plan) ont montré qu’il n’y avait rien de vrai. En continuant à vagabonder dans les méandres d’internet, on a pu apprécier la photo pleine d’ironie de Marc-Olivier Fogiel où l’on voit son mari et leurs deux enfants en pleine promenade dans les bois. Du grand art à l’heure où l’un des rares arguments de l’anti mariage pour tous est justement l’incapacité des homosexuels à élever correctement des enfants dans une ambiance saine et familiale. Famille toujours, la grande dame de gauche qu’est Geneviève de Fontenay, à proposé l’idée du siècle en rejoignant ses amis de la Manif pour Tous : créer le « gayrage » pour ne pas utilisé le terme de mariage. Une idée qui devrait assurément être proposée à l’Académie française et qui, somme toute, représente très bien la France moyenâgeuse de ces personnes-là !

 

L’homme en noir


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *