Fillon/Juppé, le duel du renouvellement des Politiques

Il paraît que dans la vie l’important, c’est de prendre des décisions. Hier, 4,3 millions de personnes ont donc essayé d’en prendre une en allant voter au premier tour des primaires de la droite et du centre.

Au final, la moitié des votants étaient de gauche, ce qui nous offre des résultats inattendus. Et l’occasion de faire de nouveau un choix : rigoler ou pleurer, opter pour la liesse ou pour la tristesse ? Pas facile de répondre n’est-ce pas ? Et pourtant, il faut choisir ! Alors petit tour d’horizon des résultats de ce premier tour !

Bon, on ne va pas se mentir, le principal vainqueur de ce vote, c’est François Fillon qui culmine à presque 45 % des voix ! Malgré sa tête à bosser dans les pompes funèbres, l’ancien Premier Ministre a réussi à finir premier avec près de 20 points de plus que son dauphin, Alain Juppé, pourtant annoncé grand favori depuis des mois. Qui dit Juppé second dit Nicolas Sarkozy éliminé dès le premier tour (3e avec 24 % des voix), ce qui est la plus belle nouvelle en politique depuis sa défaite (déjà) en 2012 face à François Hollande.

Sarko éliminé, c’est un peu comme la victoire d’un club français en Ligue des Champions, on l’attend chaque année et finalement, ça n’arrive jamais. Sauf que 2016 était l’année de trop pour le chouchou de Kadhafi et les Français se sont enfin débarrassés de cette caricature ambulante qui gesticulait un peu trop.

Eh oui, pour la seconde fois, Sarkozy a annoncé son retrait de la vie politique et cette fois-ci, ça semble être vrai. Bon allez, comme ce n’est pas cool de se moquer d’un mec qui va prochainement dormir à Fleury-Mérogis, je vais le laisser tranquille, il doit être bien occupé avec ses avocats !

Du coup, retour sur François Fillon ! Avec une campagne à peu près aussi réactionnaire qu’elle a été discrète, le Sarthois a compris que dans cette primaire, l’important n’était pas de faire le buzz en parlant de ses courses au Prisunic ou à la boulangerie des Lilliputiens (désolé, mais ça doit être le seul endroit où l’on trouve des chocolatines à 10 centimes) ou encore du nombre de frites dans l’assiette des écoliers.

Non, FF a lui fait le choix de rester en retrait, de parler de politique et de société, nous offrant ainsi un programme propre à nous faire croire au retour d’entre les morts de cette chère Thatcher avec des petits relents homophobes et ultra-conservateurs à faire passer Benoit XVI pour un leader LGBT.

Grand bien lui a pris puisqu’il a réussi à rassembler les électeurs dégoûtés des excès à la limite du fascisme de Copé, Poisson ou Sarkozy, mais qui ne voulaient pas voter pour des socialos comme NKM ou Juppé (c’est une boutade). Et ceux de gauche ne désirant ni de Juppé ni de Sarkozy..

Ainsi, l’ancien Premier Ministre devrait être élu, sauf surprise la semaine prochaine, comme étant le candidat de la droite et du centre à la Présidentielle de 2017. Et le pire, c’est qu’il a des chances de gagner puisqu’en cas de second tour contre Le Pen, la gauche voterait pour lui. Inversement s’il se retrouvait face à François Hollande, duel dans lequel il serait sans doute favori. Je ne vous raconte pas l’ambiance à l’Élysée quand il sera élu ! On va s’éclater sec.

Au final, Alain Juppé a assez peu de chance de renverser la vapeur avec 20 points de retard plus Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy qui appellent à voter Fillon, mais l’important n’est pas là.

Le maire de Bordeaux a surtout réussi à donner de l’espoir à Valéry Giscard d’Estaing quant à une candidature en 2022 ! A part ça, signalons l’excellent score de Jean-François Copé ! Le chien battu aux yeux larmoyants de la politique française a quand même réussi à se faire battre de plus d’un point par Jean-Frédéric Poisson en ne réunissant que 0,3 % des électeurs. 0,3 % ! Il n’y a pas de fautes de frappe ! En gros, sa femme et sa voisine ont dû voter pour lui et c’est tout ! Sérieusement, se taper la honte devant la France entière en balançant des prix de 1842 et vouloir quand même se présenter, c’est du lourd ! Faut avoir une sacrée confiance en soi… ou vivre en ermite sur Mars… à voir.

Enfin bref, au moins il nous aura fait rire. Un peu comme quand Dupont-Aignan a annoncé qu’il serait au second tour en 2017, et ça, ça n’a pas de prix !

Alors merci Les Républicains, on vous aime comme ça, ne changez pas, vous tenez le bon Fillon (#blague) et en plus pour la première fois, vous avez réussi à gagner honnêtement 8,5 millions d’euros, et ceux-là, on sait qu’ils ne sortent pas du sac de Mamie Zinzin ou sur les cadavres des démocraties Africaines (ouais j’attaque un peu quand même)…

Chapeau les artistes et à la semaine prochaine, j’ai hâte de savoir ce que va donner ce duel pour l’élection présidentielle entre le Ministre des Affaires Étrangères et le jeune Ministre de l’Enseignement Supérieur pour cette élection présidentielle de 1995 ! Et surtout, vive le renouvellement !

L’homme en noir


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *